Qui n'est pas à la recherche du point d'équilibre dans sa vie?

454La vie n'est pas un long fleuve tranquille. Il est commun de voir pourtant que nous résistons tellement souvent aux transformations de notre environnement social, économique et spirituel. 

Notre lassitude devant les aléas bouleversants de la vie nous amène souvent à imaginer que l'équilibre est une place, statique et immuable, au départ de laquelle plus aucune difficulté n'apparaît. Pourtant, l'équilibre, qu'il soit physique ou psychologique, est en mouvement perpétuel. L'équilibre est dynamique. C'est le fait d'apprivoiser cette mouvance qu'on peut trouver des points d'équilibre.

C'est ainsi, tant en ce qui concerne notre santé physique qu'émotionnelle ou relationnelle.

Les articles ci-dessous vous proposent des pistes qui vous aideront à mieux comprendre comment vous pouvez agir sur les différents équilibres de votre corps et de votre esprit, seuls ou accompagnés, pour recouvrer votre santé ou, encore mieux, pour atteindre votre plein potentiel.

Maturation du cerveau

Alors que, tout au long de notre vie, nous perdons des neurones, les capacités de notre cerveau se développent si nous le maintenons actif: nous apprenons, nous mémorisons, nous nous forgeons des souvenirs, nous raffinons nos mouvements, etc. Par contre, le processus de dégénérescence ou un déficit de la maturation du cerveau peut perturber cette réorganisation permanente du cerveau, amenant des maladies chroniques du corps ou de l’esprit. Connaissez-vous les clés pour un cerveau en santé tout au long de votre vie?

Pour en savoir plus:

BandeauIDEF hires osteo 2

Équilibre du corps

Notre corps est passé, depuis notre vie intra-utérine, par une série d’évènements l’ayant plus ou moins poussé hors de sa zone de confort. Toute notre histoire est inscrite dans nos fluides et nos tissus. Notre naissance, un accident de voiture, une chirurgie, un accouchement, des traumatismes émotionnels intenses, des peurs vécues à long terme, sont autant d’évènements qui peuvent créer des dysfonctions importantes et diminuer notre capacité d’adaptation. L’accumulation de multiples traumatismes conduit à une perturbation des informations cellulaires. Or, il existe différentes pratiques thérapeutiques qui peuvent soutenir le corps en stimulant les ressources d’auto-guérison.

Pour en savoir plus :

Équilibre émotionnel

Longtemps, les personnes concevaient que le siège de la pensée était logé dans le cerveau, alors que le contrôle des émotions était dans le corps. Il y avait une séparation totale entre corps et cerveau, entre émotion et raison. Au 20e siècle, des chercheurs ont démontré que le cerveau contrôle également les émotions, tout en modulant les hormones, l’homéostasie du corps, les réactions végétatives (systèmes respiratoire et cardio-vasculaire). Mais, la plupart des chercheurs ont résisté à comprendre comment l’expérience émotionnelle est fondamentale pour toutes les sphères de la vie humaine. 

Pourtant, la pensée, l’émotion, la cognition, la mémoire ou l’attention vont émerger des interactions entre les structures cérébrales pour influencer notre corps à ressentir ou bouger en interaction avec le milieu environnant. On sait aujourd'hui que les maladies sont souvent liées aux émotions. Elles peuvent agir comme déclencheur ou, au moins, comme environnement chimique facilitateur de maladie. Toutefois, les émotions peuvent également agir comme facteurs de protection et de guérison. Prendre soin de soi devient donc une démarche essentielle pour vivre sereinement et en santé!

12029686 869038583187035 3604510621126794757 o

Pour en savoir plus:

Équilibre relationnel

Nous cherchons tous à vivre des relations harmonieuses avec les autres, tout en ayant besoin de nous sentir des personnes à part entière, autonomes, préservant notre espace personnel, nos élans et nos inspirations. Il y a donc un mouvement de rapprochement vers les autres et un autre de séparation pour conserver notre autonomie et ressentir notre individualité.

Si ce double mouvement n’est pas rencontré de manière saine et sécuritaire, il génère alors une double contrainte et des enjeux relationnels qui induisent, d’une part, des blessures d'abandon et des réactions de dépendance ou, d’autre part, des blessures d'envahissement et des réactions d’indépendance. Ces enjeux sont interdépendants de la qualité de présence des parents et des enseignants, tout en étant affectés par les croyances parentales, familiales ou culturelles dans lequel l’enfant est immergé.

En réaction à ce contexte éducatif, l’enfant se forge une identité et une personnalité qui l’amènent à développer des comportements dérangeants pour les adultes, qu’ils soient parents ou enseignants. Devenus adultes, ces comportements dérangeants limitent la qualité des relations interpersonnelles et, souvent, se répercutent dans la vie de famille.

Pour en savoir plus:

BandeauIDEF hires psycho 1  

Pour plus d'informations sur vivre en santé avec l'IDEF, communiquez avec nous: Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Go to top