Joel Monzee Neurosciences et attachement secure

Vous rentrez à la maison, après une journée fatigante. Là, vous aimeriez quelques minutes pour vous, pour vous déposer, pour être ensuite disponible à votre famille.

Mais, pas moyen. Des chicanes, des questions sans réponse, de l’attention négative, des pleurs, un enfant qui colle et l’autre qui claque la porte. Et vous n’avez même pas encore déposé votre sac, alors que la période de devoirs se profile comme un film d’épouvante…

L’attachement sécure, un besoin essentiel

Depuis 40 ans, on présente la pyramide d’Abraham Maslow pour illustrer les besoins fondamentaux des personnes en termes de développement. À la base, on retrouve les besoins physiologiques et en haut la réalisation de soi, en passant par l’appartenance à un groupe.

Maslow a pourtant négligé un élément fondamental que le psychiatre Boris Cyrulnick rappelle régulièrement : le besoin d’un attachement sécure. Il se joue dès la naissance, mais il colore toutes les relations tout au long de la vie.

Un des éléments fondamentaux de notre vie affective, c’est la qualité du lien. Sans un lien solide et sécurisant, les enfants et les ados vont manifester des comportements dérangeants, tantôt sur-réactifs, tantôt sous-réactifs.  

Opposition, agitation et envahissement

Comme j’en discutais en entrevue avec Isabelle Maréchal,  on constate de plus en plus que nos enfants et nos adolescents vivent de grands stress, qui se transforment en anxiété, voire en angoisses et phobies incompréhensibles.

Dans une précédente vidéo gratuite, je vous parle du «détecteur de danger» qui déclenche de nombreux comportements dérangeants, comme l’agitation, l’opposition ou de l’impulsivité. Ce sont les réactions des p’tits guerriers et p’tites guerrières. Utiles dans le bois, mais plutôt indésirables dans les maisons ou les classes.

D’autres vont plutôt chercher à se coller à vous, avoir de la difficulté à accepter que vous partiez faire des commissions sans eux, vont pleurer dès qu’ils savent que leur maman ou leur papa s’éloigne pour quelques heures, se colleront à vous dès que vous vous asseyez pour lire votre roman ou que vous vous mettez à cuisiner!

Le plus frustrant, c’est qu’autant ils peuvent vous coller à des moments où vous aimeriez 5 minutes de solitude, autant ils disparaissent quand il faut faire les tâches familiales ou la période de devoirs! Ils vont se faire attendre. Il faudra que vous les appeliez 10 fois, avant qu’ils ne viennent vous aider ou étudier!  

Saviez-vous que nombre d’enfants et d’adolescents qui vont chercher de l’attention négative, voire qui pompent toute votre énergie, ne cherchent de votre part qu’un peu de sécurité dans le lien qu’ils ont avec vous? Et certains – surtout les gars – préféreront se faire chicaner que de se sentir invisibles, inutiles.

Comprendre le rôle de l’attachement sécure

L’attachement sécure permet de libérer une série d’hormone qui, non seulement, relâche le corps, mais contribue à désengager le «détecteur de danger».

Nous ne pouvons peut-être pas réduire tous les stresseurs de leur vie, mais nous pouvons créer comme parents, éducatrices, enseignants ou professionnels de la santé, des relations empreintes d’un attachement sécure.

Pour en savoir plus, je vous invite à regarder une formation en ligne gratuite exclusive qui vous explique les besoins fondamentaux des enfants en lien avec le lien d'attachement.

=> Accéder à la formation gratuite: Attachement et neurosciences affectives.

Disponible pour une période illimitée, vous pourrez vous référer aussi souvent que vous le désirez à cette formation. Elle vous aidera à comprendre ce qui peut causer les réactions vives de certaines personnes qui vous entourent.

 

Bon visionnement!

Joël Monzée

Docteur en neurosciences
Directeur, Institut du développement de l’enfant et de la famille
Professeur associé, département de psychiatrie, université de Sherbrooke

-------

Personnalisez votre vidéothèque avec des formations en ligne pour vous aider dans vos interventions avec les enfants et les adolescents

è Dis-moi ce qui t’inquiète, je serai là pour te soutenir

è Interventions fermes et bienveillantes

è Le syndrome du petit roi

è Utilisez vos 5 sens pour vivre dans le moment présent

Des formations qui vous accompagnent dans le confort de votre salon ou de votre bureau

-------

Go to top